JA, ISTOTA WOLNA I SUWERENNA (VARIATION “PAMIĘTAJ, ŻE ŻYJESZ”)

Capture d_écran 2016-12-10 à 17.04.13

 

➸ JA, ISTOTA WOLNA I SUWERENNA
(VARIATION “PAMIĘTAJ, ŻE ŻYJESZ”)
VOICES:
BALLADYNA↑WITCH
MUSICS:
SLIN (Guitare Acoustique, Saxophone & Trompette)
PEWI (Flûte & Saxophone)
(For listen ➸ clic sur l’image) 

Capture d_écran 2016-12-10 à 17.04.13

 

➸ ➸ ➸

 

BALLADYNA↑WITCH ➸ PARIS, 6 AVRIL 2017
PHOTOGRAPHY: PASCAL RENOUX.

 

 

Advertisements

UNCOMPROMISING INTEGRITY

FullSizeRender_6

 

➸ UNCOMPROMISING INTEGRITY
VOICES:
BALLADYNA↑WITCH
MUSIC:
ARNOSOLO121 (Sequencer)
LENNY COWLER (Batterie)
(For listen ➸ clic sur l’image)

FullSizeRender_1

 

“À chaque moment de la vie
Soyez ce que vous voulez être…”

Faites ce que vous voulez
Chantez comme vous ne jamais pensiez
Faites ce que faire vous toujours rêviez
Allez là où vous voudrez
Inventez, inventez, inventez…!
Dansez sur les toits
et là où personne ne dansait encore
Inventez, inventez, inventez…!

À chaque moment de la vie…
…Dansez sur les toits
et là où personne ne dansait encore
Chantez comme vous ne jamais chantiez

Et surtout
N’ayez pas peur…!
N’ayez pas peur
de RIEN et de personne…!
N’AYEZ PAS PEUR
DE RIEN
DE RIEN
DE RIEN

…Przyrzeknij mi
że to zrobisz
Przyrzeknij mi
że tak
będziesz żyć

ET SURTOUT
N’AYEZ PAS PEUR…!
N’ayez pas peur
de RIEN et de personne…!
D’où vous vient-elle, cette “peur”…?!
D’où vous vient-elle…?!
D’où vous vient-elle…?!

À chaque moment de la vie…
…Dansez sur les toits
et là où personne ne dansait encore
Chantez comme vous ne jamais chantiez

N’ayez pas peur…!
VIVEZ…!
VIVEZ…!
VIVEZ…!

 

***

 

Il n’y a pas ni de l’âge
ni de la frontière
pour vous
Ni de la mort
Ni de rien qui ferait l’obstacle
sur votre
chemin

Ce qui EST
ne finit jamais
Tout n’est que le passage
à l’autre vie
à l’autre monde

NIGDY NIE USTAWAĆ

 

FullSizeRender

 

BALLADYNA↑WITCH ➸ PARIS, MARS 2017
PHOTOGRAPHIES & LA CITATION
“À chaque moment de la vie…”:
“MyFirstYogaPhotos” & “Y☼GI TEA”.

 

 

…ET QUAND J’ÉVOQUE NOTRE LIBERTÉ DE CHOIX

KOLYA SAN

 

➸ …ET QUAND J’ÉVOQUE
NOTRE LIBERTÉ DE CHOIX
PART I: VOICES
VOICES:
B↑WITCH
MUSIC (SEQUENCER):
PetriHAAPA
(For listen ➸ clic sur l’image)

KOLYA SAN

 

➸ …ET QUAND J’ÉVOQUE
NOTRE LIBERTÉ DE CHOIX
PART II: WOR(L)DS
LYRICS:
KOLYA SAN
VOICES:
B↑WITCH
MUSIC (SEQUENCER):
PetriHAAPA
(For listen ➸ clic sur l’image)

KOLYA SAN

 

“…JE PARTAGE LA RÉFLEXION
D’UN MONDE COMPLETEMENT FOU,
OÙ BEAUCOUP DE PERSONNES SUBISSENT,
NE POUVANT FAIRE AUTREMENT,
ET QUAND J’ÉVOQUE NOTRE LIBERTÉ DE CHOIX,
C’EST AUSSI EN CONSCIENCE DU MONDE D’ALENTOUR,
POUR SAISIR CES INSTANTS “OÙ NOUS SOMMES HEUREUX”,
ILS SONT COURTS, IL FAUT LES VIVRE, PLEINEMENT…”
(KOLYA SAN).

…Il m’a répondu par ces paroles,
desquelles je fais le lyrics du SONG,
quand je lui ai dit,
au temps où je ne comprenais pas encore
du sens
de ce qui arrive
à certaines personnes,
« pourquoi »,
quel est le « propos »
de l’existence des certaines
choses terribles
et invivables…
je ne comprenais pas encore
non plus du but et de la source
de ce qui a dû arriver,
dans cette vie,
à moi-même…
« POURQUOI ».
« QU’EST CE QUE
CELA EST CENSÉ
DE PRODUIRE… ?! » :
« …Le plus important pour moi,
que j’ai lu chez toi,
j’ai lu sur ton Blog:
dans les derniers mots
de la “Biographie”.

…Jusqu’au là,
je ne sais pas si vraiment tous,
ont cette possibilité:
de décider
du “cours que prendra
leur propre vie” ;
j’y croyais fort,
depuis deux jours beaucoup moins
(encore lisant des petites fillettes
vendues comme les animaux…
et sachant quel est le sort
des animaux aussi);
dans tous les cas, ces mots,
qui me semblaient une évidence
pendant tout le temps dernier…
redeviennent nécessaires… »

…À part de sa réponse à cela
qui est devenue le texte du chant,
il a dit aussi
– ce qui m’a fait comprendre
qu’il ne vivait jamais « dans une bulle »,
qu’il avait la conscience des multitudes, des différences,
des incomparabilités des vies humaines,
et de ce qu’on ne puisse dans aucun cas de les juger,
et surtout avec les moyens que nous avons ici,
sur la Terre… :

« …Mes lignes biographiques
soulignent une (ma) réalité,
mais tu as raison, le cours que prendra notre vie
et tout ce qui se manifeste autour de nous…
(…)
je crois cependant que nous pouvons
choisir et décider,
mais rien ne sera “évident”.

…J’espère que nous nous croiserons à nouveau (…) ».

KOLYA SAN s’en était allé LE 18 MARS 2017.
ON NE S’EST CROISÉ JAMAIS PLUS,
MÊME SI J’ÉTAIS CERTAINE
QUE CELA N’EST QUE
LA QUESTION DU TEMPS.



PENDANT L’EXPO,
SA PHOTOGRAPHIE,
LES AILES COUPÉES,
TOURNÉE VERS LA FENÊTRE,
ÉTAIT VISIBLE DE L’EXTÉRIEUR…
ET POURTANT
SES GRANDES AILES
SORTAIENT À LA RUE

 

➸ ➸ ➸

 

BALLADYNA↑WITCH ➸ PARIS, 22 MARS 2017.
PHOTOGRAPHIE: KOLYA SAN ➸ EXPOSITION “PROJET DOUBLE”.
PARIS 2016, LA GALERIE “ESPACE 130”.
LE BLOG DE KOLYA SAN… ➸ LEBLOGDEKOLYA.BLOGSPOT.FR